DE |  FR |  IT |  EN

Multinationales en laisse ! Des artistes s’engagent pour des règles contraignantes

 

6 mai, 12h Waisenhausplatz à Berne: Performance Anne Rochat

Mines de cuivre au Congo, fabriques textile au Bangladesh, usines de ciment en Inde… Nombre de multinationales ont leur siège en Suisse et déploient des activités sur toute la planète. Aussi dans les pays en développement et les zones de conflit, où leur comportement a un impact majeur sur la nature et les êtres humains. Personne cependant ne veut assumer la responsabilité des atteintes aux droits humains et à l’environnement. Il n’existe pas de lignes directrices claires pour les entreprises, y compris en Suisse. Nous avons donc besoin de règles contraignantes pour les sociétés qui veulent s’établir dans notre pays, que cela soit à Zoug, Genève, Lucerne ou Bâle. Les violations des droits humains, en effet, ne sont pas des peccadilles.

« Droit sans frontières », une campagne de plus de 50 organisations non gouvernementales, a mobilisé le politique. Les moulins de ce dernier tournent cependant lentement. Une pétition munie de plus de 135'000 signatures a été déposée en juin 2012. Le Conseil fédéral et le Parlement – sous la pression des associations économiques – tardent toutefois à reconnaître la nécessité de règles contraignantes pour les multinationales. C’est pourquoi « Droit sans frontières » lance une tournée de performances avec le réseau « Art+Politique ». L’objectif est – à travers une approche artistique – de sensibiliser un large public à la situation des personnes sur place et à la responsabilité de la Suisse.

L’artiste Anne Rochat (Vallée de Joux) ouvrira les feux. Elle présentera sa performance le 21 novembre à midi sonnant sur le Waisenhausplatz à Berne.

FEINHEIT Grafik Zürich – CI/CD, Webdesign, Flash, Webshop, XHTML/CSS