DE |  FR |  IT |  EN

Agenda

Human rights "without borders": Risks and challenges for Swiss companies

Veröffentlicht am 9 déc. 2014

MONDAY 26 JANUARY, 2015 | 17:00–19:00

John Ruggie
Professor in Human Rights and International Affairs at Harvard University's Kennedy School of Government, and former UN Secretary-General Special Representative on business and human rights.

Klaus Leisinger
Member of the Board of the Fondation Guilé, former Chairman of the Novartis Foundation, and President of the Global Value Alliance.

Auditorium Ivan Pictet
Maison de la paix, Geneva

Please register here


PROGRAMME


Introduction
Regis Burrus, Fondation Guilé President

Welcome and setting the scene
Cédric Dupont, Professor of International Relations and Political Science, and Director of Executive Education Programmes, Graduate Institute Geneva

Keynote speaker
The UN’s “Protect, Respect and Remedy” framework for corporate human rights responsibilities: A leadership opportunity for Swiss companies
John Ruggie, Professor, Harvard Kennedy School

Moderator
Can Switzerland make a difference?
Klaus Leisinger, Member of the Board of the Fondation Guilé

Panelists

  • Claude Wild, Ambassador, Head of the Human Security Division, Swiss Federal   Department of Foreign Affairs
  • Peter Niggli, CEO Alliance Sud
  • Business representatives: Matthias Leisinger, Kuoni; Robin Cornelius, Switcher; a representative from a global Swiss bank (to be confirmed)

Conclusions and next steps
Klaus Leisinger

A cocktail reception will follow at 19:00.

This conference is organised by the Graduate Institute and the Fondation Guilé. Voxia communication is the media partner.

 

HONDURAS-SUISSE: Défendre les droits humains face aux entreprises transnationales

Veröffentlicht am 10 nov. 2014

 

Conference

Mardi 2 décembre 2014, 19h
Lausanne, Café-théâtre le Bourg, Rue de Bourg 51

Donald HERNANDEZ PALMA, avocat pénaliste hondurien spécialisé dans les questions environnementales et minières
Michel EGGER, Alliance Sud/lobbyiste de la campagne suisse Droit sans frontières

Responsabilité sociale des entreprises (RSE), Corporate Justice : ces termes font aujourd'hui partie des stratégies de communication de la plupart des entreprises.
Mais que signifie défendre les droits de communautés paysannes et autochtones sur le terrain au Honduras face à l'appétit d'entreprises extractives ? Quels sont les risques auxquels s'exposent les communautés paysannes, mais aussi leurs avocats ? Quel sont les moyens d'action légaux et politiques actuels au niveau international et suisse pour protéger les droits humains dans ce contexte?
Accompagné sur le terrain par les volontaires de PBI et PWS, Me Donald Hernández Palma est présent à Genève pour présenter la situation des communautés rurales et autochtones au Forum sur les entreprises et les droits de l'Homme de l'ONU. Malgré son engagement dans différentes initiatives internationales, la politique suisse est jusqu’ici restée fermée à une régulation contraignante qui obligerait les entreprises basées en Suisse à respecter les droits humains. Michel Egger (Alliance Sud/ Droit sans frontières) fera le point sur les avancées légales et politiques actuelles .

Performance de Anne Rochat

Veröffentlicht am 5 mai 2014

6 mai, 12h Waisenhausplatz à Berne: Performance Anne Rochat

Mines de cuivre au Congo, fabriques textile au Bangladesh, usines de ciment en Inde… Nombre de multinationales ont leur siège en Suisse et déploient des activités sur toute la planète. Aussi dans les pays en développement et les zones de conflit, où leur comportement a un impact majeur sur la nature et les êtres humains. Personne cependant ne veut assumer la responsabilité des atteintes aux droits humains et à l’environnement. Il n’existe pas de lignes directrices claires pour les entreprises, y compris en Suisse. Nous avons donc besoin de règles contraignantes pour les sociétés qui veulent s’établir dans notre pays, que cela soit à Zoug, Genève, Lucerne ou Bâle. Les violations des droits humains, en effet, ne sont pas des peccadilles.

« Droit sans frontières », une campagne de plus de 50 organisations non gouvernementales, a mobilisé le politique. Les moulins de ce dernier tournent cependant lentement. Une pétition munie de plus de 135'000 signatures a été déposée en juin 2012. Le Conseil fédéral et le Parlement – sous la pression des associations économiques – tardent toutefois à reconnaître la nécessité de règles contraignantes pour les multinationales. C’est pourquoi « Droit sans frontières » lance une tournée de performances avec le réseau « Art+Politique ». L’objectif est – à travers une approche artistique – de sensibiliser un large public à la situation des personnes sur place et à la responsabilité de la Suisse.

L’artiste Anne Rochat (Vallée de Joux) ouvrira les feux. Elle présentera sa performance le 21 novembre à midi sonnant sur le Waisenhausplatz à Berne.

Quel sang y a-t-il dans nos ordinateurs?

Veröffentlicht am 4 sep. 2013

Dans le cadre de la campagne "High Tech - No Rights" Action de Carême et Pain pour le prochain organisent une conférence.

Des minerais de la guerre à des produits hig tech «équitables»

Jeudi 24 octobre 2013, 13 – 18 heures -  Hotel Kreuz, Zeughausgasse 41, 3011 Berne

Partout dans le monde, la demande en ordinateurs, en téléphones portables ou en écrans plats ne cesse d’exploser. Pour produire ces produits high tech, nombre de matières premières sont nécessaires : elles viennent souvent de régions en conflit où la violence, la mort et les violations des droits humains sont légions.

Action de Carême et Pain pour le prochain veulent contribuer au débat sur la mise en place d’une chaîne de production «propre» dans l’industrie électronique, exempte de toute atteinte aux droits humains. Nous voulons une transparence sur toute la chaîne de production, des minerais libres de tout conflit et des conditions de travail équitables. Nous demandons des ordinateurs et des téléphones portables équitables.

La conférence traitera des questions suivantes :

  • Quel est le devoir de diligence des entreprises face aux minerais de la guerre?
  • Comment rendre les entreprises électroniques plus responsables?
  • À quelles difficultés celles-ci sont-elles confrontées?
  • Quelles solutions sont à notre disposition pour que la production d’ordinateurs et de téléphones portables équitables devienne réalité ?
  • Que pouvons-nous faire en tant que consommateurs et consommatrices?

Informations et inscription: pain pour le prochain - action de carême



Débat interactif

« Droit sans frontières : quelle responsabilité pour le conseil d’administration en matière de droits humains et d’environnement ? »

Mercredi 29 mai 2013
17.45 - 19.45


The Hub, Viaduktstrasse 93 – 95, 8005 Zurich, (arrêt S-Bahn Hardbrücke) http://zurich.the-hub.net/

Avec la participation de :    

Christian Frutiger, Global Public Affairs Manager, Nestlé
Prof. Dr Peter V. Kunz, Université de Berne
Kaspar Müller, Président de la Fondation Ethos
Peter Niggli, Alliance Sud
Chantal Peyer, Pain pour le prochain

Animation : Nathalie Christen, Radio SRF

Contexte
Le conseil d’administration a-t-il une responsabilité sociale et environnementale pour les activités des filiales de son groupe à l’étranger ? Peut-on le rendre responsable devant la loi en cas de manquements et de violations des droits humains et de l’environnement ? Une telle norme est-elle tout simplement applicable ? Va-t-elle changer la situation sur le terrain ? Les codes de bonne conduite et les initiatives internationales ne sont-ils pas plus efficaces ? En attendant le rapport du Conseil fédéral en la matière, tenants et adversaires de la pétition « Droit sans frontières » défendront chacun une thèse dans le but d’améliorer le respect des droits humains et de l’environnement par les multinationales suisses.

Merci de vous inscrire par mail à event@ethosacademie.ch jusqu'au 22 mai. (Nom et prénom)

 

La suisse, paradis des multinationales?

Mardi, 5 mars, 18h30 Maison des arts du Grütli, Genève

Co-présenté par Amnesty International et le DFAE

Film: E-GERMINAL, DANS L’ENFER DES USINES CHINOISES de Anne Poiret, France, 2013, 35’, vo chinois/ fr, st fr

Débat:

Introduction: Claude Wild, Chef de la Division Sécurité Humaine, Département fédéral des affaires étrangères
Danièle Gosteli Hauser, Responsable Economie et Droits humains Amnesty International
Carlo Sommaruga, Conseiller national, Co-président de l'intergroupe parlementaire Suisse-Solidarité internationale
Christian Frutiger, Chef adjoint des Affaires Publiques, Nestlé

Modération: Yves Steiner, Journaliste d'investigation à la RTS

FEINHEIT Grafik Zürich – CI/CD, Webdesign, Flash, Webshop, XHTML/CSS